Archives par mot-clé | "Sarkozy"

Marc-Philippe Daubresse derrière Sarkozy et la Région en vue

Tags: , , ,

Marc-Philippe Daubresse derrière Sarkozy et la Région en vue

Publié le 05 septembre 2014 par Rédacteur

1734082559_B973500537Z.1_20140905211018_000_G8T32OLDL.1-0

Quand la gauche blêmit, la droite (re)prend des couleurs. Pour sa conférence de presse de rentrée, l’UMP du Nord, par la voix de son président, Marc-Philippe Daubresse, accompagné du délégué général adjoint du parti et député du Nord, Sébastien Huyghe, était à son aise malgré des questions fâcheuses.

Le député-maire de Lambersart s’amusant – chacun jugera si c’est le moment : « Il y a vait la gauche plurielle, c’est maintenant la gauche plus rien. Désormais seuls les hollandais sont au pouvoir. Or, quand la France est dirigée par un gouvernement de hollandais, elle devient un pays bas. »

L’un et l’autre estiment que le budget ne pourra être voté, que donc la dissolution s’imposera mais que l’UMP doit refuser une cohabitation. Dès lors, le président n’aura pas d’autre solution que de démissionner.

Retrouvez la suite de l’article ici

Commentaire (0)

UMP : enquête sur les ressorts de la « sarkomania »

Tags: , , ,

UMP : enquête sur les ressorts de la « sarkomania »

Publié le 01 septembre 2014 par Rédacteur

4479753_3_b144_campus-des-jeunes-ump-du-nord-pas-de-calais_34e8b2101265bd7d9f5c4d8fc7c1e0b1

Malgré sa défaite à l’élection présidentielle de 2012, son bilan contrasté à l’Elysée et ses ennuis judiciaires, Nicolas Sarkozy reste massivement soutenu par les militants de son parti. Le campus des jeunes UMP du Nord – Pas-de-Calais, organisé samedi 30 et dimanche 31 août au Touquet l’a encore démontré : bien qu’absent, l’ancien chef de l’Etat a été le ténor de droite le plus applaudi à la seule évocation de son nom.

C’est le paradoxe Sarkozy : d’après les sondages, une majorité de Français le rejettent mais, à l’UMP, la base lui reste fidèle. Ainsi, 69 % des sympathisants UMP souhaiteraient le voir diriger le parti, selon un sondage de l’IFOP pour Sud-Ouest publié le 24 août. La fidélité des électeurs de droite constitue son principal atout au moment où il s’apprête, selon son entourage, à se lancer dans la conquête du parti dans l’optique de la présidentielle de 2017.

 Fin de l’article ici

Commentaire (0)

Nicolas Sarkozy revient à l’UMP pour la première fois mais sans doute pas la dernière

Tags: , , , ,

Nicolas Sarkozy revient à l’UMP pour la première fois mais sans doute pas la dernière

Publié le 09 juillet 2013 par Rédacteur

On n’avait pas vu une telle agitation devant le siège de l’UMP, rue de Vaugirard, depuis les folles journées de novembre et l’élection contestée de Jean-François Copé! Mais hier, l’ambiance était très différente, un air de campagne présidentielle même pour les deux à trois cents sympathisants massés derrière des barrières métalliques en attendant Nicolas Sarkozy.

275257930_B97720881Z.1_20130708223634_000_GFL10GHUK.2-0 (1)

Manifestement, le discours des responsables et du principal intéressé – « ceci n’est pas un retour en politique »- n’a pas traversé la rue. Les « Hollande en Corrèze, Nicolas à l’Elysée », et autres « Nicolas président ! » vont résonner tout au long de cette réunion à huis clos, convoqué officiellement pour parler des finances de l’UMP mises à mal par l’annulation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy.

Avant de rentrer dans la salle, le patron de l’UMP du Nord, Marc-Philippe Daubresse, ne veut pas lui non plus parler de retour de Nicolas Sarkozy dans l’arène, même s’il l’espère « du fond du cœur car il est le meilleur pour la France, et de très loin. C’est à lui de dire le moment voulu ce qu’il compte faire, poursuit le député-maire de Lambersart ; Aujourd’hui nous avons une passe financière très difficile à boucler, nous avons fait appel à la solidarité des militants et cela rentre massivement ».

Suite de l’article ici.

 

Commentaire (0)

Présidence UMP : Pour Marc-Philippe Daubresse, « le grand vainqueur, c’est Nicolas Sarkozy »

Tags: , , , , , ,

Présidence UMP : Pour Marc-Philippe Daubresse, « le grand vainqueur, c’est Nicolas Sarkozy »

Publié le 19 novembre 2012 par Rédacteur


Reportages : Présidence UMP : Pour Marc-Philippe… par LCP

« Il y a de la forte nostalgie chez les militants »

Marc-Philippe Daubresse, député UMP et soutien de Jean-François Copé, a affirmé que « le grand vainqueur, c’est Nicolas Sarkozy« . « Il y a de la forte nostalgie chez les militants pour ce qu’incarnait la politique portée par Nicolas Sarkozy« , déclare-t-il.

Commentaire (0)

AGENDA – Semaine du 4 juin au 10 juin 2012

Tags: , , , , ,

AGENDA – Semaine du 4 juin au 10 juin 2012

Publié le 05 juin 2012 par Rédacteur

SEMAINE DU 4 JUIN AU 10 JUIN 2012

 

Mercredi 6 juin :

18h : Visite de terrain projet ANRU à Denain.

19h: Salle Pablo Picasso à Denain pour un meeting de soutien à Olivier Capron.

Jeudi 7 juin :

19h30 : Réunion publique à l’école Anatole France à Roubaix en soutien à Salima Saa.

Dimanche 10 juin :

11h : Braderie du Canon d’Or à Lambersart.

 

Commentaire (0)

Résultat présidentielle : « Ce soir, pour la gauche, c’est la victoire en chantant, mais il y aura des lendemains qui déchantent. Le changement, c’est maintenant, mais le déclin, c’est demain. »

Tags: , , , , , ,

Résultat présidentielle : « Ce soir, pour la gauche, c’est la victoire en chantant, mais il y aura des lendemains qui déchantent. Le changement, c’est maintenant, mais le déclin, c’est demain. »

Publié le 07 mai 2012 par Rédacteur

Autant le dire, les Jeunes Populaires de l’UMP n’étaient pas en territoire conquis hier, au siège de leur fédération nordiste, rue Solférino à Lille. À telle enseigne que Bernard Gérard, secrétaire départemental, a préféré ordonner la dispersion des troupes, peu après 21 heures : sur le trottoir d’en face, une cinquantaine d’opposants de gauche ont pris place pour chambrer sévèrement les adversaires déchus. Une poussée de fièvre qui a nécessité la venue de la police.

« Ce soir, Nicolas Sarkozy nous a demandé d’être à la hauteur, a clamé Bernard Gérard. Ne répondons pas à la provocation.

On en a tous gros sur la patate. » Extinction des feux. « Bon, ben je vais aller boire un verre », soupire Sébastien Leblanc, responsables des jeunes populaires Nord, déçu du résultat, mais satisfait de la mobilisation militante : « On a tout donné pour nos valeurs. Souvenez-vous qu’on est parti de très loin. »

« Pincement au coeur »

Ici comme ailleurs, les scores étaient connus avant 20 heures, mais tout le monde avait quand même les yeux rivés sur l’écran à l’heure fatidique. Et c’est même une ou deux secondes de silence absolu qui ont suivi le verdict. Comme un ultime sentiment d’incrédulité, juste avant que des « Merci Sarko ! » ne retentissent dans ce local exigu où plusieurs dizaines de militants s’étaient entassés. On aperçoit quelques larmes. Le visage marqué, Benoît, 22 ans, reconnaît « un pincement au coeur ». Son ami Charles-Antoine est prêt à repartir au combat « pour éviter le raz-de-marée socialiste aux législatives ». Tous deux imaginent plutôt François Fillon pour 2017 : « Il est plus populaire. Il a une carrure internationale. » L’avenir, déjà. De son côté, Anne, étudiante en droit de 20 ans, se réconforte : « Chacun devrait vivre une campagne électorale dans sa vie. On a bientôt nos exams, mais ça n’a pas été une perte de temps. » Pendant ce temps, Marc-Philippe Daubresse, patron du l’UMP Nord, se fraye un passage : « Ce soir, pour la gauche, c’est la victoire en chantant, mais il y aura des lendemains qui déchantent. Le changement, c’est maintenant, mais le déclin, c’est demain. » Une nouvelle campagne démarre.

Source : http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2012/05/07/article_deception-chez-les-jeunes-populaires-qui.shtml

Commentaire (0)

Réaction de Marc-Philippe Daubresse suite à la défaite de Sarkozy aux élections présidentielles

Tags: , , , , ,

Réaction de Marc-Philippe Daubresse suite à la défaite de Sarkozy aux élections présidentielles

Publié le 06 mai 2012 par Rédacteur

Commentaire (0)

Discours de Marc-Philippe Daubresse lors du meeting de Jean-François Copé à Marcq-en-Baroeul

Tags: , , , , , ,

Discours de Marc-Philippe Daubresse lors du meeting de Jean-François Copé à Marcq-en-Baroeul

Publié le 03 mai 2012 par Rédacteur

Nous vous invitons à lire le discours de Marc-Philippe Daubresse fait lors de la venue de Jean-François Copé à Marc-en-Baroeul à l’occasion d’un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy le 29 avril 2012. Vous pouvez télécharger le document ci-desssous :

Discours de MPD lors du meeting de JFC le 29 avril 2012 à Marcq-en-Baroeul

Bonne lecture !

 

Commentaire (0)

Revivez le grand rassemblement pour la France au Trocadéro

Tags: , , , , , ,

Revivez le grand rassemblement pour la France au Trocadéro

Publié le 02 mai 2012 par Rédacteur

Commentaire (0)

Copé sonne la mobilisation générale à Marcq-en-Baroeul

Tags: , , , , , , ,

Copé sonne la mobilisation générale à Marcq-en-Baroeul

Publié le 02 mai 2012 par Rédacteur

Plus qu’une semaine et c’est celle de tous les dangers. À Marcq, hier, Jean-François Copé a lancé la retransmission en direct du meeting de Toulouse. Et invité les militants à convaincre autour d’eux de ne pas « commettre l’irréparable », traduisez…

On connaissait les bons vieux meetings « tradi ». On a découvert les meetings en plein air, au risque de se casser la voix par météo capricieuse. Voici la dernière tendance : le meeting pour regarder le meeting. Écran géant à l’Hippodrome de Marcq-en-Baroeul, entre 800 et 900 participants et un poids lourd pour lancer l’après-midi : Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, toujours aussi mordant.

Avant de rejoindre les militants, petit point presse pour la forme et surtout pour dénoncer les « pseudo-affaires » mettant en cause le président-candidat après la publication par le site Médiapart d’un document attribué à l’ancien chef des relations extérieures de la Libye et assurant que Tripoli avait prévu de financer à hauteur de 50 millions d’euros la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. « Délire », réplique Copé, accusant Médiapart d’être un site « extrémiste » et s’en prenant aux médias qui prendraient « pour argent comptant » ces affirmations.

Les affaires ? « Il n’y a rien derrière », tranche l’élu de Meaux. Un détour par DSK et ce dîner d’anniversaire de Julien Dray qu’ont quitté les Valls, Royal et Moscovici, apprenant que DSK était également invité. Détail qui corse l’histoire, Dray invitait dans un restaurant de la rue… Saint-Denis… « C’est frais, c’est printanier, c’est la gauche », raille Copé qui reprendra ses saillies du jour en public un peu plus tard.

Avant lui, le député-maire UMP de Marcq, Bernard Gérard pour qui « de Hollande à la Grèce, il n’y a qu’un pas, il s’appelle François » et Marc-Philippe Daubresse qui lance plus qu’un appel du pied aux électeurs de François Bayrou : « Arrêtons de tergiverser, nous avons besoin de personnes de conviction ! » À une semaine du deuxième tour, Copé reprend la main à la tribune pour lancer « un message de mobilisation générale ». Son monde est bien tranché : « D’un côté le courage, l’engagement, la détermination. De l’autre, l’inconstance, l’inconséquence, l’irresponsabilité, la démagogie et la désinformation ». Il parle de la semaine à venir, « semaine fatidique » donc pour l’adversaire socialiste : « celle du débat ». Ici, point de débat, c’est un meeting de combat.

Combat perdu ? Jean-François Copé dit ne pas croire aux sondages même si l’UMP et l’Élysée en sont friands.

« Le seul véritable sondage, c’est le vote du 6 mai », assure le patron du parti présidentiel qui gomme tout différend passé avec le président sortant : « Un homme dont la solidité, le courage et la vaillance sont exceptionnels. »

Sans Jean-René Lecerf

Il ne lui volera pas la vedette ce dimanche après-midi puisque les militants et sympathisants sont surtout venus écouter le meeting de Toulouse en direct. Il se contente de revenir sur les sujets particulièrement mis en avant cette semaine : « L’insécurité, l’immigration, la justice, la laïcité et l’éducation, les cinq piliers d’un dispositif pour un État fort, capable de protéger nos enfants. » Dans les premiers rangs du public, des élus UMP de la métropole, quelques-unes du Pas-de-Calais mais pas le sénateur Jean-René Lecerf, pourtant Marcquois, qui a accusé, la semaine dernière Jean-François Copé d’être trop « chef de clan » et s’inquiète des risques d’une droitisation trop outrancière du discours. Réponse de Copé : « Ça m’a fait de la peine, moi qui n’ai pas l’habitude de me tromper d’adversaire. » Voilà qui promet des lendemains qui chantent entre ces deux-là…

Source : http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/04/30/cope-sonne-la-mobilisation-generale.shtml

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here
septembre 2014
L Ma Me J V S D
« août    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Suivre sur twitter