Archives par mot-clé | "interview"

Lille 2014 – Interview de Marc-Philippe Daubresse sur Wéo

Tags: , , , , , ,

Lille 2014 – Interview de Marc-Philippe Daubresse sur Wéo

Publié le 26 mars 2013 par Rédacteur

 

Commentaire (0)

Marc-Philippe Daubresse invité de « La voix est libre »

Tags: , , , ,

Marc-Philippe Daubresse invité de « La voix est libre »

Publié le 12 février 2013 par Rédacteur

la-voix-est-libre

 

Véronique Marchand a reçu Marc-Philippe Daubresse, président régional de l’UMP et l’un des douze secrétaires généraux adjoints de l’UMP.

Ensemble, ils commentent le bilan du gouvernement et la poursuite de la tournée des «popotes» régionales au sujet du mariage pour tous, du chômage, du logement, de la guerre au Mali et du cumul des mandats.
Ils reviennent également sur la préparation des municipales, la parité, le Grand Stade devant la justice et le fonctionnement de  l’UMP après la «guerre des chefs».

Vous pouvez voir ou revoir l’émission en cliquant sur le lien ci-dessous : http://nord-pas-de-calais.france3.fr/emissions/la-voix-est-libre-2

 

Commentaire (1)

France 3 – Réaction de Marc-Philippe Daubresse suite à la libération de Florence Cassez

Tags: , , , , ,

France 3 – Réaction de Marc-Philippe Daubresse suite à la libération de Florence Cassez

Publié le 25 janvier 2013 par Rédacteur

Vous pouvez revoir les interventions télévisées de Marc-Philippe Daubresse suite à la libération de Florence Cassez dans le journal régional du Nord-pas-de-Calais sur France 3 en cliquant sur les liens ci-dessous :

Sans titre 2

Réaction sur la libération de Florence Cassez (à partir de la 18éme minute) : http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1213_nord_pas_de_calais_,75946654.html

Réaction sur la « polémique » autour des méthodes de François Hollande et Nicolas Sarkozy pour libérer Florence Cassez (à partir de 9 minutes 45) : http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_nord_pas_de_calais_,75946657.html

Sans titre

 

Commentaire (0)

Guerre à l’UMP : Le Nord appelle au calme !

Tags: , , , , , ,

Guerre à l’UMP : Le Nord appelle au calme !

Publié le 23 novembre 2012 par Rédacteur

La Guerre est ouverte entre François Fillon et Jean-François Copé et les efforts de médiation d’Alain Jupé n’y font apparemment rien. Marc-Philipppe Daubresse appelle au rassemblement, désolé de voir son parti se déchirer de la sorte

Commentaire (0)

UMP : Daubresse appelle au « cessez-le-feu » – Wéo

Tags: , , , , , ,

UMP : Daubresse appelle au « cessez-le-feu » – Wéo

Publié le 23 novembre 2012 par Rédacteur

Commentaire (0)

« Deux présidents, ça n’a jamais fonctionné »

Tags: , , , , , ,

« Deux présidents, ça n’a jamais fonctionné »

Publié le 20 novembre 2012 par Rédacteur

Marc-Philippe Daubresse, président de la fédération du Nord et « copéiste », attendait, lui aussi, un président pour l’UMP…

 

- Quel est votre sentiment aujourd’hui ?

« En fait, c’est la situation qui crée le problème : les candidats sont au coude à coude. Mais il y a des satisfactions, comme le fort taux de participation. C’est vrai aussi qu’il reste maintenant à attendre le résultat, et c’est forcément long puisqu’il faut tout recompter. »

- Quand même, les irrégularités, cela ne fait pas sérieux…

« Cela n’est pas propre à l’UMP. Il y a le même taux de contentieux que pour les législatives. »

- Que pensez-vous de la coprésidence proposée par Daniel Fasquelle ?

« La coprésidence, ça n’existe pas. Deux présidents, ça n’a jamais fonctionné nulle part. Je suis plus favorable à la proposition d’Alain Juppé qui préconise dans cette situation de mettre en place une direction plus collégiale. C’est la seule manière de régler le problème. D’ailleurs, compte tenu du scrutin, on va probablement associer dans le bureau départemental des personnes qui respectent toutes les tendances. »

- Êtes-vous de ceux qui pensent que le grand vainqueur est Nicolas Sarkozy ?

« J’ai toujours pensé que le meilleur candidat pour 2017 s’appelle Nicolas Sarkozy. Et Jean-François Copé est le seul à avoir dit qu’il se mettrait à son service s’il revenait. Au passage, pour ce dimanche, ce qui a troublé les choses, c’est qu’on a voulu faire de cette élection une présidentielle avant la lettre. Alors qu’il s’agit de désigner le président du parti pour gagner les municipales. »

- Comment justifiez-vous que certains, même un député, n’ont pas pu voter ?

« La règle est la même pour tout le monde et Gérald Darmanin le sait, lui qui, spécialiste en droit électoral, a été responsable du service juridique de l’UMP sous l’ère Xavier Bertrand… Il n’a pas payé sa cotisation en 2011 et 2012 : c’est donc normal qu’il n’ait pas pu voter. »

- Toute cette cacophonie ne vous donne-t-elle pas envie de rejoindre l’UDI…

« Vous ne pensez pas qu’il y a déjà assez de cacophonie ? (rire) »

 

 

Source : http://www.lavoixdunord.fr/region/deux-presidents-ca-n-a-jamais-fonctionne-jna0b0n839786

 

 

Commentaire (0)

Interview France Inter – Daubresse : « des irrégularités … ni plus, ni moins que pour les législatives »

Tags: , , , , , ,

Interview France Inter – Daubresse : « des irrégularités … ni plus, ni moins que pour les législatives »

Publié le 20 novembre 2012 par Rédacteur

Pascale Clark reçoit Marc-Philippe Daubresse, député UMP du Nord et soutien de Jean-François Copé. Il revient sur l’élection compliquée qui a abouti hier soir à l’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP.

 

 

Commentaire (0)

Marc-Philippe Daubresse invité du 19h de Public Sénat

Tags: , , , , , ,

Marc-Philippe Daubresse invité du 19h de Public Sénat

Publié le 20 juin 2012 par Rédacteur


LE 19H,Invité: Marc-Philippe Daubresse par publicsenat

Commentaire (0)

Sortie aujourd’hui du livre « Un quinquennat si tranquille » de Marc-Philippe Daubresse

Tags: , , , , , ,

Sortie aujourd’hui du livre « Un quinquennat si tranquille » de Marc-Philippe Daubresse

Publié le 20 juin 2012 par Rédacteur

Au lendemain du 2e tour des législatives, Marc-Philippe Daubresse, ancien ministre de Nicolas Sarkozy revient sur le quinquennat qui vient de s’achever. D’une grande liberté de ton, cet essai se veut à la fois analyse des acquis et des échecs du gouvernement mais aussi du style politique du président et des options stratégiques qui ont été les siennes.

Marc-Philippe Daubresse y évoque le courage du président durant la crise, l’action du vrai/faux Premier Ministre ; les rapports Sarkozy-Borloo (de la lune de miel au désamour) ; le tournant social qui n’a pas été pris ; la guerre des leaders à l’UMP ; la TVA sociale à quitte ou double ; les styles comparés de Sarkozy et Bayrou, joueur de go contre joueur d’échecs…

 

A l’occasion de la sortie de son livre Marc-Philippe était hier l’invité de l’émission « La république du mouv » sur la radio Le Mouv’. Nous vous invitons à écouter ou ré-écouter son interview ici :

http://www.lemouv.fr/player/reecouter?play=26004

Commentaire (0)

INTERVIEW – « Il nous faut une droite qui marche sur ses deux jambes »

Tags: , , , , ,

INTERVIEW – « Il nous faut une droite qui marche sur ses deux jambes »

Publié le 19 juin 2012 par Rédacteur

Maire de Lambersart, député de la 4e du Nord, président de l’UMP du Nord et secrétaire général adjoint du parti au niveau national, Marc-Philippe Daubresse livre son analyse du résultat des législatives et annonce son intention de créer un mouvement humaniste et centriste à l’UMP.

Dans la région, l’UMP a perdu trois sièges mais résiste mieux qu’au niveau national, comment l’expliquez-vous ?

>> Oui, nous résistons mieux qu’ailleurs. Plusieurs de nos camarades ont été sévèrement battus dans les Bouches-du-Rhône ou dans l’est de la France. Dans ce contexte de vent de gauche qui souffle fort, on a gardé toutes nos positions dans la métropole lilloise : nous avons toujours six députés sur dix. André Flajolet a perdu dans le Pas-de-Calais face à Stéphane Saint-André, un radical bien implanté, alors que jusqu’ici, il avait toujours combattu des socialistes. Et les deux sièges que nous perdons dans le Nord étaient difficiles à conserver : le premier, celui de Françoise Hostalier, à cause de la division, et le deuxième, celui de Christine Marin, à cause du redécoupage. Nous avons donc fait mieux que résister. Parce que Sarkozy a fait un score meilleur que celui qu’on attendait dans la région.

Quelle analyse faites-vous des reports de voix du FN sur vos candidats ?

>> À la présidentielle, 60 % des électeurs de Marine Le Pen s’étaient reportés sur Nicolas Sarkozy. Ici, c’est un peu moins. Mais cela montre que l’électorat actuel du FN ne comprend pas que des extrémistes xénophobes mais beaucoup d’électeurs déçus, déboussolés. Ils pensaient que Sarko allait régler leurs problèmes, mais on ne pouvait prévoir la crise.

L’UMP n’a pas passé d’accord avec le FN mais des digues ont sauté, comment l’avez-vous vécu ?

>> Il n’y a pas eu d’alliance et il n’y en aura pas. Un seul élu UMP, dans le sud, a appelé à voter FN, et ça n’a pas marché. En revanche, c’est bien grâce au PS que Marion Le Pen a été élue à Carpentras, non ? La presse devrait s’interroger sur les liens du PS avec Jean-Luc Mélenchon, qui a appartenu à l’organisation communiste internationale qui a eu des positions antirépublicaines. M. Mélenchon a aussi des amitiés particulières, comme avec le parti grec Syriza qui tient des propos antisionistes.

Faites-vous partie de ceux qui regrettent qu’il y ait deux élus FN à l’Assemblée ?

>> Je m’amuse qu’à gauche, certains veulent la proportionnelle pour les Verts ou les communistes, mais pas pour le FN. Je combats les valeurs de ce parti, mais je ne vois pas au nom de quoi on s’opposerait à sa présence à l’Assemblée. Ceci dit, je suis pour une dose réduite de proportionnelle, pour avoir une meilleure représentation tout en garantissant une majorité stable.

Vous avez beaucoup brocardé la Droite populaire, comment réagissez-vous au fait que sur 40 candidats de ce mouvement, 21 aient été battus ?

>> Quand on veut être élu, il faut être en phase avec ses valeurs. L’UMP essaie de trouver un équilibre entre mesures sociales et économie de marché. Quand on se rallie aux thèses du FN, l’électeur préfère l’original à la copie. Et puis, l’électeur modéré peut fuir. C’est ce qui s’est produit.

Vous êtes à la fois un centriste de l’UMP et un ami de Jean-Louis Borloo, qui n’est plus à l’UMP, comment concilier ces deux convictions ?

>> Avec Jean-Pierre Raffarin, Marc Laffineur et Jean Leonetti, nous allons monter un courant humaniste et centriste à l’UMP. Nous devrions représenter une soixantaine de députés. Nous présenterons une motion au Congrès, mais nous n’aurons pas de candidat à la présidence de l’UMP. Je veux donc être un des leaders de l’ancienne UDF à l’intérieur de l’UMP, ce qui ne m’empêche pas de continuer à discuter avec Borloo : nous nous voyons ce mardi pour discuter de la coordination des centristes. Lui veut créer un groupe indépendant de l’UMP à l’Assemblée, avec notamment les députés Nouveau Centre.

Pourquoi ne pas fusionner tous ces mouvements centristes, plutôt que de créer votre courant à l’UMP et d’avoir des centres éclatés ?

>> L’urgent, c’est de renforcer la cohésion de l’UMP. La pire des choses serait l’explosion de ce parti, qui est la seule force capable d’incarner une alternance. Créer un parti peut être tentant mais ça ne marchera pas. Il nous faut une droite qui marche sur ses deux jambes : l’aile favorable à l’autorité et l’aile qui défend le social.

Soutiendrez-vous Copé ou Fillon en vue du Congrès ?

>> Nous avons une décision collective à prendre, ce n’est pas à moi de le dire. Ce que je peux dire, c’est que celui qui sera le chef du parti ne sera pas forcément notre candidat à la présidentielle. Nous avons besoin d’un chef combatif pour représenter l’opposition, et ensuite, nous devrons avoir un candidat qui se dégagera des primaires. Je pense que Fillon a toutes les qualités pour être un très bon candidat à la présidentielle mais qu’il n’a pas le portrait-robot idéal du chef de parti. Souvenons-nous du PS : Aubry a gagné le parti mais a échoué à la primaire…

« Je pense que François Fillon a toutes les qualités pour être un très bon candidat à la présidentielle, mais qu’il n’a pas le portrait-robot idéal du chef de parti. »

Source : http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/06/19/il-nous-faut-une-droite-qui-marche-sur.shtml

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here
novembre 2014
L Ma Me J V S D
« sept    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Suivre sur twitter