Archives par mot-clé | "Hollande"

Convention sur le bilan de François Hollande – Intervention de Marc-Philippe Daubresse

Tags: , , , , ,

Convention sur le bilan de François Hollande – Intervention de Marc-Philippe Daubresse

Publié le 17 mai 2013 par Rédacteur

Commentaire (0)

Réaction de Marc-Philippe Daubresse sur les mesures annoncées par François Hollande

Tags: , , , , , ,

Réaction de Marc-Philippe Daubresse sur les mesures annoncées par François Hollande

Publié le 21 mars 2013 par Rédacteur

Marc-Philippe Daubresse, Secrétaire général adjoint de l’UMP et ancien Ministre du logement, demande au président de la République d’aller beaucoup plus loin que le plan annonce ce matin pour faire face a la crise sans précédent traversée par le bâtiment et les travaux publics :

« Lorsque ‘un secteur comme celui du bâtiment est totalement sinistré avec des ventes de logements neufs en chute de 18% l’an dernier et des mises en chantier qui ont plongé de 28% depuis 6 mois , on doit prendre des mesures exceptionnelles , or le plan annonce par François Hollande ce matin s’il va dans le bon sens n’est pas à la hauteur de l ‘enjeu :

-La TVA réduite à 5% en 2014 limitée à la construction de logements sociaux, est insuffisante car c’est dans l’amélioration entretien des logements et la rénovation thermique qu ‘elle aurait été la plus efficace pour la création d ‘emplois pour les très petites entreprises !

- la limitation des recours contre les permis de construire, et le moratoire surl ‘application de nouvelles normes ne produiront pas d’effet avant 2 ou 3 ans .

- la subvention de 1.350 euros pour les travaux de rénovation effectués par les classes moyennes ne sont pas suffisantes pour relancer l’activité de ce secteur du bâtiment très touché par la crise!

De plus aucune de ces mesures n ‘est financée dans un contexte ou plus que jamais il faut baisser la dépense publique .

L’expérience des plans de cohésion sociale de 2004 et du plan de relance de 2008 , montrent que pour créer un choc de confiance et lever « tous les freins à la construction »., il faut agir simultanément et massivement sur le financement avec le prêt à taux zéro , le foncier , et la fiscalité .

La TVA réduite à 5% ne doit pas se limiter aux seuls logements sociaux mais toucher le parc privé ou il y a 4millions de logements habites par des personnes qui ont des revenus inférieurs aux plafonds HLM , elle doit également englober l’accession sociale à la propriété .

Pour financer ces mesures , il suffirait d ‘imposer la vente de 3%du parc HLM et d’affecter le produit des ventes aux baisses de fiscalité nécessaires , ce qui satisferait le désir de propriété,de bien des locataires HLM , mais le gouvernement s’y refuse pour des raisons purement idéologiques .

Ayant contribué en 2004 , à un plan massif qui a permis d’augmenter de 50%la construction neuve en 2ans , je suis en mesure de dire qu’avec ce plan partiel , le changement dans le logement ce n’est ni pour maintenant , ni pour demain et que les 500000 constructions neuves visées par Mme Duflot , ce n’est même pas pour après demain !

 

Commentaire (0)

Daubresse sur BFMTV : « Hollande élu sur une double imposture »

Tags: , , , , ,

Daubresse sur BFMTV : « Hollande élu sur une double imposture »

Publié le 10 septembre 2012 par Rédacteur

Commentaire (0)

François Hollande a atteint un degré d’imprécision inédit

Tags: , , , , , ,

François Hollande a atteint un degré d’imprécision inédit

Publié le 27 avril 2012 par Rédacteur

On aurait pu penser qu’à défaut de trois débats dans l’entre-deux tours avec Nicolas Sarkozy, cette troisième prestation de François Hollande dans l’émission Des Paroles et des Actes sur France 2 puisse permettre de lever enfin le flou qui caractérise son programme et d’apporter des réponses aux préoccupations des Français. Las !

Une fois de plus, et comme à son habitude, le candidat socialiste a pratiqué l’évitement qui lui sert de ligne politique dans cette campagne. Rien n’y fait, malgré les questions insistantes des journalistes, qui l’ont d’ailleurs parfois conduit à la limite de l’énervement, François Hollande a atteint un degré d’imprécision inédit pour un candidat présent au second tour de l’élection présidentielle. Alors qu’il n’a eu de cesse de s’afficher comme le candidat de la clarté, il s’est efforcé de répondre à coté et est resté, comme toujours, cantonné dans le registre des incantations et des belles promesses.

Plus grave encore, le candidat de l’esquive a une fois de plus démontré qu’il n’a pas compris que le monde avait changé. La réduction de nos déficits publics n’a ainsi été que très peu abordée par le candidat socialiste, ce qui confirme bien que cet impératif n’est pas une priorité et qu’au contraire, des propositions coûteuses et inefficaces, comme le contrat de générations ou le recrutement de 60 000 fonctionnaires, seront mis en place coûte que coûte.

Concernant l’enjeu central de la compétitivité, François Hollande a semblé enfin admettre à demi-mot que le coût du travail est trop élevé dans notre pays, oubliant au passage de mentionner que cette situation s’explique par la catastrophe des 35 heures. Mais comble de l’ironie et de l’improvisation, François Hollande nous a sorti du chapeau une proposition des plus floues sur le financement de la protection sociale, qui vise à élargir les bases de taxation pour prendre en compte les investissements des entreprises. Une proposition ubuesque, à l’emporte-pièce, qui pénalisera lourdement les capacités d’investir de nos entreprises. Un non sens économique qui va à l’encontre des réformes structurelles menées depuis 5 ans, à l’instar de la suppression de la taxe professionnelle.

Sans relief mais de plus en plus arrogant, François Hollande a ce soir démontré aux Français toute l’étendue de son incompétence, qui contraste avec la brillante prestation de Nicolas Sarkozy. Ce soir, il y avait bien deux poids et deux mesures sur le plateau de France 2.

Franck Riester
Député de Seine-et-Marne Secrétaire national de l’UMP

Date : Jeudi 26 Avril 2012
Contenus liés:

Commentaire (0)

J’accuse François Hollande de se préparer à accorder le droit de vote aux sans-papiers

Tags: , , , , , ,

J’accuse François Hollande de se préparer à accorder le droit de vote aux sans-papiers

Publié le 27 avril 2012 par Rédacteur

Adepte d’une pensée orchestrée par le think tank de gauche Terra Nova qui lui avait conseillé d’abandonner les préoccupations du peuple pour se concentrer sur le vote communautaire, François HOLLANDE prépare, s’il est élu, une réforme radicale plus que préoccupante pour toutes celles et ceux qui croient en la Nation française.

J’accuse, en effet, François HOLLANDE de se préparer à brader notre citoyenneté et nos valeurs républicaines en rendant inéluctable le droit de vote à tous les étrangers, et notamment les sans-papiers.

En effet, en régularisant massivement les immigrés clandestins, comme l’exigera de lui son allié Jean-Luc Mélenchon et comme lui-même l’avoue déjà en prônant une régularisation au cas par cas c’est-à-dire en réalité généralisée, puis en accordant le droit de vote à tous les étrangers, notamment tous ceux qui auront été régularisés, François HOLLANDE donnera, ainsi, le droit de vote à tous les immigrés qu’ils soient venus ou pas clandestinement en France.

Transformer les clandestins en immigrés légaux puis leur accorder à tous le droit de vote, ce n’est pas seulement dénigrer les immigrés légaux qui, contrairement aux clandestins, ont fait la démarche de respecter nos règles, c’est, plus largement, faire de l’illégalité un pivot de la République française.

Transformer les clandestins en immigrés légaux puis leur accorder à tous le droit de vote, c’est jeter au rebut les 65 millions de cartes d’identité française.

Transformer les clandestins en immigrés légaux puis leur accorder à tous le droit de vote, c’est imposer cyniquement le communautarisme en France en tuant à petits feux toute idée de République et de Nation.

Geoffroy Didier
Secrétaire national de l’UMP

Contenus liés:

Commentaire (0)

Mario Draghi répond « oui » au pacte de croissance de Nicolas Sarkozy

Tags: , , , , , ,

Mario Draghi répond « oui » au pacte de croissance de Nicolas Sarkozy

Publié le 26 avril 2012 par Rédacteur

La déclaration de Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne, répond en écho, mot pour mot, à l’appel de Nicolas Sarkozy, lancé lors du discours de la Concorde, le 15 avril dernier. Le Président de la République avait indiqué son souhait de mettre en place un pacte pour la croissance qui vient de recevoir le soutien de la BCE.

M. Hollande s’est précipité via une conférence de presse pour se dire très satisfait des propos de M. Draghi. Mais celui-ci a bien confirmé la nécessité de mettre en œuvre le traité et de ne pas le renégocier. Pourtant, c’est ce que suggère M. Hollande. Il avait critiqué les propos du Président de la République à la Concorde, indiquant que ce n’était pas la bonne méthode, et maintenant il la trouverait excellente parce qu’elle reçoit l’intérêt de M. Draghi au point de la reprendre à son compte. Un peu de constance, tout de même.

En outre, Mario Draghi a rappelé aux pays européens la nécessaire coordination des politiques économiques et le retour à l’équilibre des comptes publics. Là encore, seul le programme de Nicolas Sarkozy va dans ce sens : conjuguer à la fois maitrise des comptes publics et compétitivité de nos entreprises. Le programme de M. Hollande fait passer la croissance par la vieille recette de la hausse des dépenses publiques, des impôts et des emplois publics : M. Draghi condamne cette méthode.

Enfin, l’appel des 12 chefs d’Etat à la mise en place d’un pacte de croissance, auquel se réfère le candidat PS, réclame plus de souplesse sur le marché du travail, plus de liberté pour les entreprises, plus de déréglementation ; c’est à 180 degrés des positions prises par le candidat du PS et ses alliés. C’est une incohérence de plus.

Lors de son discours du 15 avril, Nicolas Sarkozy avait fait à la fois le bon diagnostic et proposé un plan qui fait son chemin en Europe. Des réticences sont encore à lever parmi ses partenaires. Mais en étant réélu, il sera le seul à pouvoir leur dire : « j’ai été à vos côtés pendant trois ans. Je reviens vers vous avec un message du peuple français ». Il sera le seul à pouvoir les convaincre de mettre en place une politique économique efficace pour la France et pour l’Europe.

Olivier Carré
Secrétaire national de l’UMP

Contenus liés:

Commentaire (0)

Manipulation et déformation : les leçons que François Hollande prétend donner à Nicolas Sarkozy pour cacher ses propres compromissions

Tags: , , , , , , ,

Manipulation et déformation : les leçons que François Hollande prétend donner à Nicolas Sarkozy pour cacher ses propres compromissions

Publié le 26 avril 2012 par Rédacteur

Durant sa conférence de presse, François Hollande a joué au Président, au mépris du vote des Français. Les Français n’ont pas encore voté, mais il veut donner un aperçu de ce que seraient ses relations avec la presse. Presse qu’il flatte en toute impudeur. Presse qui le lui rend bien, d’ailleurs.

François Hollande joue dans le monde socialiste du simplisme: selon lui, il rassemble et Nicolas Sarkozy divise. Entre ces deux tours, l’anti-sarkozysme est toujours le seul point de son programme. Cela explique que nous n’avons toujours aucune explication sur la hausse du coût du travail qu’il prévoit et l’explosion des impôts.

Pendant que François Hollande joue au Président sans même que les électeurs aient voté, il renégocie déjà les accords européens. Il rédige les lettres. En revanche, des solutions pour réduire la dette ? Il n’en propose pas. Des précisions sur son programme d’impôts supplémentaires sur les classes moyennes ? Il ne donne aucune précision.

François Hollande joue dans un monde où personne ne lui dit qu’il est coupable de propos diffamatoires. Il se pose en juge de la course de Nicolas Sarkozy derrière le FN. Pourtant Nicolas Sarkozy a affirmé clairement qu’il n’y aurait ni accord avec le FN ni ministre issu du FN. Nicolas Sarkozy n’a pas changé une ligne de son programme et des valeurs qu’il affirme : travail, autorité, égalité, sécurité.

En revanche, n’est-ce pas Ségolène Royal qui a finalement dit hier : « le vote des étrangers n’a jamais été une de nos priorités ? » Pourquoi l’inscrire dans les 60 propositions alors ? Et hier soir, François Hollande qui reculait sur le mariage homo qui « pourra attendre »…

François Hollande se permet de donner des leçons à Nicolas Sarkozy qui n’a rien cédé de sa cohérence, pour masquer ses propres compromissions. Celui qui court après le FN aujourd’hui, c’est François Hollande. Méfions-nous des gages qu’il devra donner ensuite à Jean-Luc Mélenchon pour se faire pardonner son racolage à l’extrême droite.

Salima Saa
Secrétaire nationale de l’UMP

Contenus liés:

Commentaire (0)

Néo Sécurité : François Hollande, menteur ou amateur ?

Tags: , , , , ,

Néo Sécurité : François Hollande, menteur ou amateur ?

Publié le 26 avril 2012 par Rédacteur

Interrogé ce jour sur France 2, sur l’annonce faite dans la nuit de la cessation de paiement du numéro 2 de la Sécurité, Néo Sécurité, François Hollande déclarait : « Il y a en effet des plans sociaux qui sont préparés et qui ne sont pas annoncés… C’est grave ».

Bruno Beschizza, Secrétaire National de l’UMP à l’emploi des forces de sécurité, rappelle qu’un accord au sein de la convention collective des entreprises de prévention et de sécurité, dit accord du 5 mars 2002, impose la reprise au minimum de 85% du personnel affecté aux marchés prestés. Par conséquence, la suppression des 5000 emplois évoqués paraît une hypothèse peu réaliste. Cet accord s’applique aux contrats et aux salariés quel que soit l’avenir de Néo Sécurité.

Bruno Beschizza s’interroge donc sur l’hypothèse irréaliste des 5000 licenciements.

Comme pour la légalisation des stupéfiants, la régularisation des immigrés en situation irrégulière et sur le droit de vote des étrangers, François Hollande cultive l’ambiguïté, jouant tantôt sur les peurs, tantôt sur l’ignorance.

Bruno Beschizza dénonce donc la déclaration de François Hollande et s’interroge : amateur ou menteur ?

Bruno Beschizza
Secrétaire national de l’UMP

Contenus liés:

Commentaire (0)

La course effrénée aux électeurs FN de François Hollande : la ficelle est un peu grosse !

Tags: , , , , , , ,

La course effrénée aux électeurs FN de François Hollande : la ficelle est un peu grosse !

Publié le 25 avril 2012 par Rédacteur

Il y a 3 mois et demi, Nicolas Sarkozy avait posé clairement l’ensemble des valeurs et des thèmes qu’il entendait aborder : le travail, l’immigration, la famille, l’autorité. Il s’est déclaré clairement contre le vote des étrangers. Contre le mariage homosexuel. Pour la réduction des déficits.

Jusque dimanche soir, emporté par la vague du gauchisme mélenchonien, François Hollande a défendu l’exact opposé – certes confusément : il est pour le vote des étrangers, pour le mariage homosexuel, pour la régularisation « au cas par cas » (sans que les critères ne soient précisés). Aujourd’hui encore, Benoît Hamon expliquait que les électeurs du Front national sont xénophobes.

Mais ce soir, sur TF1, ayant peut-être dû se résoudre à envisager que sa ligne inconsistante et molle ne lui avait pas permis de « balayer » comme il le prétendait un Président resté fort après 4 ans de crises permanentes, voici que Monsieur Hollande tente de changer son fusil d’épaule !

Il a grossièrement essayé de faire oublier son laxisme et sa fuite en avant socialistes en matière de famille ou d’immigration, en expliquant que le mariage homosexuel attendrait bien un peu finalement (!) ou en tenant un discours complètement flou sur les régularisations ! Farce et attrapes de débutants pour espérer séduire l’électorat du FN ! Comment croire qu’un parti qui fait l’apologie du laxisme depuis 30 ans change d’avis en 24h ? Monsieur Hollande a-t-il eu l’aval de ces amis communistes et Verts ou faut-il prévoir qu’il change à nouveau d’opinion ?

Monsieur Hollande, la ficelle est un peu grosse !! Vous qui nous accusez depuis des années de faire la course au vote FN, avez vous si peu de dignité et de morale pour changer de stratégie au gré des jours ? Les électeurs ne se tromperont pas : ils sauront bien où est la cohérence des valeurs qui seule permet de construire une France forte. Car ce soir, le candidat socialiste a implicitement reconnu que Nicolas Sarkozy était le seul candidat républicain qui parlait des vrais sujets !

Camille Bedin
Secrétaire nationale de l’UMP

Date : Mercredi 25 Avril 2012
Contenus liés:

Commentaire (0)

Hollande sur TF1 : Le mensonge permanent

Tags: , , , , , , ,

Hollande sur TF1 : Le mensonge permanent

Publié le 25 avril 2012 par Rédacteur

Bruno Beschizza, Secrétaire National de l’UMP, s’insurge des déclarations de François Hollande lors de son interview sur le journal télévisé de TF1. C’est à un véritable florilège de mensonges, d’imprécisions et de mauvaise foi auquel s’est livré le candidat du parti socialiste.

Pendant que François Hollande dit qu’il existe aujourd’hui un « appel d’air » pour l’immigration et qu’il veut « une lutte plus forte » contre l’immigration clandestine, celui-ci propose en fait d’augmenter nos flux migratoires avec des régularisations « au cas par cas»…

Pendant que François Hollande dit qu’il « ne se renie jamais », celui-ci depuis des mois se renie sur tous les sujets : 60.000 professeurs, filière MOX, TVA, 75% sur les hauts revenus, légalisation des stupéfiants, etc…

Pendant que François Hollande dit qu’il essaye toujours d’être « clair et précis », c’est lui qui refuse toujours d’expliciter quels ministères seront touchés par le redéploiement des effectifs pour ses 60.000 postes en plus dans l’Education.

François Hollande a conclu par cette phrase : « Moi, je ne change jamais d’avis », il eut été plus juste d’ajouter « mais je mens tout le temps ».

Date : Mardi 24 Avril 2012
Contenus liés:

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here
septembre 2014
L Ma Me J V S D
« août    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Suivre sur twitter